Vinkmag ad

Le marché du e-commerce au Gabon: les hauts et les bas

Quel est la place du e-commerce au Gabon? Comment les e-commerçants gèrent leur business en ligne? Quelles sont les difficultés rencontrés, surtout en matière de Livraison?

D’abord, parlons de l’accès à Internet, élément principal de la vulgarisation du e-commerce au Gabon.

Selon le rapport Digital 2019 de Hootsuite et WeAreSocial pour le Gabon, sur une population de 2,1 millions de personnes, 48 % ont accès à Internet. Le pays dispose d’un service internet fiable et peu coûteux, et est le sixième pays le plus connecté du continent africain (TIC). Le Gabon a récemment développé un vaste réseau de fibre optique (avec le soutien de la Banque mondiale).

Le pays compte plus de 3 millions d’abonnements mobiles, et 35 % de la population sont des utilisateurs actifs de médias sociaux (et 93 % d’entre eux se connectent via le mobile). Les principaux opérateurs mobiles actuel sont Airtel, Moov Africa et CanalBox.
Les moteurs de recherche web les plus populaires au Gabon sont Google (94,7%), Bing et Yahoo (respectivement 2,8% et 1,9%).

Le marché du e-commerce au Gabon

Malgré que le Gabon dispose déjà d’infrastructures de TIC et de paiement en ligne nécessaires pour dynamiser ce secteur et malgré la bonne pénétration des méthodes de paiement en ligne, le e-commerce n’en est encore qu’à ses débuts.

Selon le rapport Digital 2019 de Hootsuite et WeAreSocial pour le Gabon, 17 % de la population achète en ligne ou paie ses factures en ligne, tandis que seulement 5,9 % de la population possède une carte de crédit.

Les données de l’indice de commerce électronique B2C de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement estiment que seulement 6 % de la population fait des achats en ligne. Toutefois, l’indice classe le Gabon au 104e rang sur 151 pays et au 12e rang sur le continent africain pour son état de préparation et sa capacité à soutenir le commerce en ligne.

Parmi les facteurs qui freinent la croissance du e-commerce au Gabon figurent les problèmes logistiques (dus au territoire du pays et à la faiblesse des infrastructures, notamment en dehors des grandes villes), le manque de confiance lors des achats en ligne et les taux des droits de douane très élevés! En effet, la quasi-totalité des transactions en ligne sont payées en contre-remboursement, une part plus faible consistant en un enlèvement et un paiement dans un showroom ou un magasin physique. Les principaux services de paiement en ligne sont ceux liés aux téléphones portables, tels que Airtel money, Bicig Mobile, Mobicash, etc. Les principal plateformes de paiement mobile qui permettre de payer sur des sites de e-commerce via mobile money sont: eBilling et Pvit.

Voici 5 idées de business dans le numérique au Gabon

Les principaux services de paiement en ligne sont ceux liés aux téléphones portables, tels que Airtel Money, Bicig Mobile, Mobicash, etc. En plus de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), le Gabon dispose d’une Commission nationale de protection des données personnelles (CNPDCP), une autorité indépendante.

Les principales plateformes en ligne du pays qui proposent du paiement mobile sont Spiderhoster Ltd, Trucs2bebe, Titaf, Immo241.

Facebook compte environ 720 000 utilisateurs, Linkedin 110 000 et Instagram 83 000. Les entreprises utilisent de plus en plus Facebook ou d’autres médias sociaux pour faire de la publicité.

Les difficultés avec la douane

Lorsque vous souhaitez vous lancer dans le e-commerce au Gabon, vous aurez à choisir entre deux approche:

  1. lancer une boutique en ligne, exporter votre marchandise, payer les droits de douane et revendre votre marchandise sur votre boutique électronique. Vous devez tenir compte de votre marge bénéficiaire de le prix de vente. ce qui rend le prix d’un article trois à quatre fois plus élevé par rapport au prix du fournisseur. Dans ce cas, votre client final ne paiement que le prix affiché sur votre boutique en ligne.
  2. lancer une boutique de dropshipping, la connecter aux fournisseur, passer la commande du client chez le fournisseur, payer les frais de d’expédition et laisser le fournisseur livrer l’article à votre client. Dans ce cas, c’est le client qui se charge de payer les frais de livraison.

Peu importe l’option choisie, le problème sera au niveau du client final. Que vous preniez en charge les frais de livraison ou pas, le coût de votre produit sera un peu élevé par rapport à ce qu’il aura pu observer sur des sites marchands. Le client ne réfléchit pas sur les frais dernière le produit, c’est le montant dépensé qu’il l’intéresse.

En matière de frais de douane au Gabon, il aurait une norme: les articles importés dont le prix d’achat n’excède pas 25.000 fcfa ne support pas les vrais de douane. Autrement dit, si votre article a été acheté en ligne à moins de 25.000 fcfa, vous paiement les frais d’expédition, mais pas les frais de livraison. Il peut même arrivé que pour cette somme, vous ne payiez ni frais d’expédition, ni fais de livraison. C’est cela le fournisseur.

En sommes, pour un article payer en ligne à 30.000 FCFA, il est possible que vous poussiez le récupérer chez Fedex, UPS, DHL à plus de 80.000 FCFA, ce qui est déjà énorme, aussi bien pour la boutique de e-commerce que pour le client.

Le marché du e-commerce au Gabon: les hauts et les bas 5 / 5 ( 14 votes )
Vinkmag ad

Lire l'article précédent

10 idées d’entreprise au Gabon

Lire l'article suivant

Airtel Africa en partenariat avec l’UNICEF pour un apprentissage numérique dans les écoles

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les Plus Lus