Vinkmag ad

Les retombées sur le commerce électronique africain suite aux taxes douanières

En Afrique, comme dans les autres régions du monde, le commerce électronique est désormais répandu. Comme de plus en plus de commerçants optent pour ce mode de vente, les taux douaniers appliquées aux produits importés se sont multipliés. Quelle forme a donné ce phénomène ? Quelles déterminations pour l’avenir ?

Comment la situation commerciale en Afrique peut être impactée ?

Le commerce en Afrique est en plein essor et beaucoup d’entreprises ont investi dans le e-commerce pour se développer. Cependant, les taxes douanières peuvent être un obstacle au développement du commerce électronique en Afrique.

En effet, les taxes douanières sont plus élevées pour les produits importés que pour ceux exportés. Ainsi, les entreprises qui vendent des produits en ligne ont un avantage sur celles qui ne le font pas. De plus, les taxes douanières varient d’un pays à l’autre et il est souvent difficile de savoir combien il faut payer.

Il est donc important que les gouvernements africains prennent des mesures pour réduire les taxes douanières sur les produits importés. Cela permettrait de favoriser le développement du commerce électronique en Afrique et d’aider les entreprises à se développer.

Quels sont les avantages et inconvénients des taxes douanières élevées ?

Les retombées sur le commerce électronique africain suite aux taxes douanières :

Les taxes douanières sont une source importante de revenus pour les gouvernements africains. Toutefois, certaines industries, notamment le commerce électronique, ont été pénalisées par ces taxes. En effet, les taxes douanières élevées rendent les produits importés plus chers et donc moins compétitifs. Cela a un impact négatif direct sur les entreprises de commerce électronique qui sont déjà en difficulté pour se développer dans un continent où la bande passante est souvent limitée et où les paiements en ligne sont encore peu courants.

Certains gouvernements ont toutefois réalisé que le commerce électronique est un secteur en plein essor et qu’il peut générer des recettes fiscales importantes. Ainsi, certains pays af ricains ont repris le concept de la TVA Internet et introduit une taxe sur les transactions électroniques. Cela permet d’assurer au moins un certain niveau de financement pour l’économie numérique africaine, mais suscite de vives discussions en raison du handicap concurrentiel qu’une taxation dans ce domaine crée.

En Afrique centrale, la hausse des taxes douanières a accompagné une vague importante de gouvernements inconstitutionnels qui veulent augmenter leurs revenus à court terme. La plupart d’entre eux tirent encore leur pouvoir du président sortant, soupçonné de s’accrocher aux rênes du pays.

Quelles retombées le commerce électronique africain aura suite aux taxes douanières ?

Le commerce électronique africain est en pleine expansion et les perspectives sont très positives. Cependant, cela pourrait être menacé par les taxes douanières qui pourraient être imposées sur les importations. Si cela se produisait, il y aurait certainement des retombées négatives sur le commerce électronique africain.

Une réalité défavorable au commerce électronique en Afrique subsaharienne

Le commerce électronique en Afrique est en plein essor et de plus en plus de gens font leurs achats en ligne. Cependant, il y a un problème majeur qui menace cette croissance : les taxes douanières.

L’Afrique subsaharienne est la région du monde où les taxes douanières sont les plus élevées, ce qui rend les achats en ligne très coûteux pour les consommateurs. En moyenne, les taxes douanières représentent 17% du prix d’un produit acheté en ligne, ce qui est beaucoup plus élevé que le taux moyen de 2% dans le reste du monde.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les taxes douanières sont si élevées en Afrique subsaharienne. Tout d’abord, les administrations douanières sont souvent corrompues et il est fréquent que des fonctionnaires douaniers achètent ou vendent des produits importés pour leur propre compte (en retenant des taxes).

Aussi, l’application des taxes varie en fonction de votre statut: particulier, petite entreprise ou grande entreprise. Génélarelement, les garndes entreprises se lancent dans les pratiques froduleuses, en assiociation avec des hommes et femmes influents du système pour payer peu ou être complètement exonérés. Les particuliers sont ceux qui en patissse le plus.

En effet, au Gabon par exemple, si vous êtes un simple particulier et que vous souhaitez acheter un article en ligne, le prix de ce dernier ne devrait pas depasser 25.000 FCFA, si vous ne souhaitez pas payer des taxes (en comparaison, en Europe, il ne faut pas dépasser €150 (98.000 FCFA). Dans le cas contraire, il peut arriver que vous payiez au final deux à troid fois plus que le prix de l’article commandé.

Si cette situation est aussi complqué pour un particulier, essayez d’imaginer la situation de quelqu’un qui voudrait se lancer dans le e-commerce au Gabon?

Que faire pour éviter de payer trop de taxes douanières ?

Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils pour éviter de payer trop de taxes douanières lorsque vous faites du commerce électronique en Afrique.

Tout d’abord, vous devez savoir que les taxes douanières varient d’un pays à l’autre. En effet, chaque pays a ses propres règles en matière de taxes et il est important de se renseigner avant de commencer toute transaction.

Deuxièmement, il est important de savoir quels produits sont soumis à des taxes douanières et à quel taux. Certains produits sont taxed at a higher rate than others and it is important to be aware of this before you start shipping any products.

Troisièmement, vous devez vous assurer que vous disposez de tous les documents nécessaires avant d’expédier vos produits. Cela inclut des éléments tels que les factures commerciales et les listes de colisage. Sans ces documents, vous risquez de payer plus de taxes que nécessaire.

Une solutions pour payez moins ou pas de taxes douanières au Gabon est de passer plusieurs petites commandes.

En effet, une façon d’éviter de payer les droits de douane ou la TVA est de passer une commande pour plusieurs petits articles au lieu d’une seule grosse commande. Supposons que vous vouliez acheter des jeux de société au Japon, par exemple ; dans ce cas, vous pourriez rapidement dépasser le seuil de 25.000 FCFA.

Si vous achetez chaque jeu séparément, non seulement vous évitez de payer une taxe particulièrement élevée, mais tant que vos commandes ne dépassent pas 25.000 FCFA (frais d’expédition compris), vous n’avez pas à payer de droits de douane ni de TVA. Cette approche est beaucoup plus intelligente, surtout lorsque vous commandez en Chine sur des sites comme Aliexpress.

Il n’y a qu’un seul inconvénient : Vous pouvez vous retrouver à payer plusieurs séries de frais d’expédition. C’est à vous de voir si cette méthode est plus économique que l’imposition de taxes douanières et de TVA sur votre grosse commande. Plus de moyens de contournement ici.

La réalité aussi, c’est qu »il vous sera difficile de trouver des produits souhaités à moins de 20.000 FCFA. Imaginez si vous souhaitez commander une pair de sneakers, pour ça déjà vous êtes dans les $75-$100.

Pour encourager véritablement l’entrepreneuriat et le commerce électronique en Afrique, il est urgent que les les autorités réduisent les taux d’imposition et augmentent le montant minimum qu’un particulier peut importer sans avoir à payer les texes.

Conclusion

Les taxes douanières sont un sujet controversé en Afrique, mais il est important de comprendre leur impact sur le commerce électronique. En augmentant les prix des produits importés, les taxes douanières peuvent avoir un impact négatif sur les consommateurs africains. De plus, ces taxes peuvent également dissuader les entreprises étrangères d’investir dans le continent. La meilleure façon d’éviter ces effets négatifs est de travailler avec un courtier en douane expérimenté qui peut vous aider à vous frayer un chemin dans les méandres de l’importation en Afrique.

Lire aussi:

Notez cet article
Vinkmag ad

Lire l'article précédent

Le rôle des blogueurs dans le monde de business

Lire l'article suivant

Le courtier en douane: Importance et rôles

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les Plus Lus